MicrobeCare offre une protection et des solutions sûres et efficaces contre la contamination microbienne. Grâce au traitement MicrobeCare 70-2 vous pouvez également résoudre les problèmes existants de vos surfaces.
Contrairement aux procédés chimiques conventionnels que vous utilisez dans la lutte contre les risques de contamination microbienne à travers l’emploi de solutions chimiques de types agents chlorés ou biocides, composés notamment d’ammonium quaternaire et autres substances aldéhydes, le procédé « MicrobeCare » ne présente aucune toxicité, s’applique très peu souvent et, par conséquent, réduit considérablement les polluants contenus dans l’air (CoV ou Composés Organiques Volatiles) et présente une absence totale de résidus dans les eaux usées puisqu’il se fixe sur les surfaces traitées.

Cette technologie est utilisée depuis près de 15 ans et elle agit sur pratiquement tous les types de surfaces couramment touchées qui exposent les personnes en dehors de leur foyer à des risques d’infections ou des problèmes sanitaires (il est à noter que les virus et les bactéries sont les premières causes des infections courantes).

Les solutions antimicrobiennes traditionnelles fonctionnent en empoisonnant la cellule et en altérant l’ADN des micro-organismes. Les détruire de cette manière peut prendre jusqu’à une journée.

Le procédé MicrobeCare, en revanche, fonctionne en quelques minutes. Une fois que le biocide ou désinfectant MicrobeCare est fixé à la surface, il continue d’offrir une protection grâce à trois éléments fonctionnels.

  1. Le premier élément du mode d’action de MicrobeCare est une base saline qui forme une liaison covalente avec la surface et se lie de manière croisée avec les molécules adjacentes, formant une matrice qui recouvre toute la zone traitée.
  2. Le deuxième élément est un atome d’azote chargé positivement qui attire les microbes vers la surface traitée.
  3. Le troisième élément est une chaine de 18 molécules de carbones liées entre elles qui forme une matrice d’épées impénétrable.
  4. Comme les microbes sont attirés électro-magnétiquement vers la surface traitée, l’épée transperce le microbe tandis que l’atome d’azote l’électrocute rapidement sans se disperser.
  5. Ce revêtement invisible crée une matrice chargée positivement qui attire les microbes transperce leur membrane cellulaire lors du contact. Les bactéries, virus et moisissures responsables des odeurs doivent avoir une surface réceptive pour survivre. Une surface dotée d’un revêtement antimicrobien est totalement inhospitalière pour les microbes. La molécule chargée positivement attire les microbes sur la chaîne de carbone et les microbes sont transpercés et détruits;
  6. La science qui appuie cette technologie est documentée depuis des décennies car son mode de fonctionnement repose sur les molécules de silice, de carbone et d’azote. 

 (1)Silice + (2) Carbone + (3) Azote = (4) membranes cellulaires de microbe attaquées et perforées

    L’ingrédient actif du produit MicrobeCare forme un polymère incolore, inodore et chargé positivement qui se lie moléculairement à la surface traitée.  La matrice du revêtement formée par un système d’épée chargé en « ion+ » ou électriquement est déployée sur la surface de manière homogène. Lorsqu’un micro-organisme entre en contact avec la surface traitée, les épées moléculaires perforent la membrane cellulaire du microorganisme ou microbe (ions -) et la charge électrique détruit la cellule.

    Comme rien n’est transféré au micro-organisme désormais détruit, l’antimicrobien ne perd pas de son efficacité et le système d’épée reste opérationnel.

    Mode d’action et fonction

    Base de silane – La première section de la molécule est une base de silane qui permet à l’antimicrobien de se fixer solidement sur la surface.  Une liaison covalente se forme rapidement (1 heure) par des réactions d’hydrolyse, offrant alors une protection antimicrobienne durable et parfois permanente contre un large spectre ou échantillon de micro-organismes unicellulaires.

    Quelle est la fonction de la partie en silane de la molécule ?

    Agents de liaison molécules de Silane – La première section est composée de molécules de silane qui sont des agents de liaison extrêmement efficaces et qui peuvent être couplées à d’autres molécules puis utilisés pour les lier de façon permanente à une surface cible. Notre molécule de silane antimicrobienne modifie pratiquement toute surface et la transforme en un matériau qui empêche la croissance microbienne.

    Azote chargé positivement – La deuxième section de la molécule est une charge cationique ou d’électricité qui achève tout microbe piqué qui survivrait à l’épée.  Un atome d’azote chargé positivement écrit l’épitaphe du microbe.  Les membranes anioniques chargées négativement de certains microbes sont attirées éléctro-magnétiquement vers les molécules de charge positive composant la matrice du produit MicrobeCare.  Cette destruction mécanique rend inutile l’utilisation de produits chimiques toxiques.

    Chaîne moléculaire de carbone – La troisième section de la molécule à longue chaine est la lame qui entre initialement en contact avec les microbes.  Elle agit comme une épée qui perce les membranes cellulaires de tous les microbes avec qui elle entre en contact.

    Les produits MicrobeCare sont-ils des composés quaternaires ? 

    Le principe actif de MicrobeCare est un silane organo-fonctionnel et pour être un biocide de haute technologie, une partie des substances actives est dans notre formulation un composé d’ammonium quaternaire. Contrairement aux composés quaternaires traditionnels, qui ont un spectre d’action limité, la technologie MicrobeCare offre une protection à long terme et contrôle un large échantillon de micro-organismes, notamment les virus, les bactéries, les champignons, les algues et les moisissures.

    Qu’est-ce qu’un composé d’ammonium quaternaire ? 

    Les quats (composés d’ammonium quaternaire) sont des produits chimiques désinfectants puissants que l’on trouve couramment dans les lingettes désinfectantes, les sprays désinfectants et autres produits de nettoyage ménager et qui sont conçus pour tuer les germes ou micro-organismes. C’est souvent ce qui permet à un produit de prétendre être antibactérien, car ils sont certifiés par l’EPA (iii) comme étant des pesticide).

    (iii) Environmental Protection Agency 

    Qu’est-ce qu’un composé d’ammonium quaternaire ? 

    Il s’agit d’un composé dérivé de l’ammonium dont les atomes d’hydrogène sont remplacés par des groupes organiques ; il est utilisé comme agent tensioactif, comme désinfectant et il est également utilisé dans les médicaments.

    Les composés d’ammonium quaternaire sont-ils des biocides ? 

    Oui. Nous les appelons « Biocides à base d’ammonium quaternaire ».

    « Quats » est l’abréviation de « Quaternary ammonium compounds » (composés d’ammonium quaternaire), des produits chimiques puissants que l’on trouve couramment dans les désinfectants traditionnels.

    Quel biocide est utilisé dans MicrobeCare ?

    L’ingrédient actif de MicrobeCare est le chlorure de 3-trihydroxysilylpropyloctade-cyldiméthyl ammonium.

    Le biocide utilise-t-il un métal lourd ?

    Non. La solution MicrobeCare ne contient PAS de métaux lourds. Au contraire, les autres substances ou ingrédients rentrants dans la composition des agents antimicrobiens contiennent certains métaux lourds comme l’étain, l’arsenic, l’argent (ion d’argent) et le cuivre.

    Que contient la formule de Microbecare ?

    Formule européenne – Prêt à l’emploi – Solution désinfectante et antimicrobienne (2 en 1)

    • 3-trihydroxysilylpropyloctade-cyldimethyl ammonium chloride  2% 
    • IPA 70%
    • Ingrédients 28%   

    Formule américaine – Dilution nécessaire – Solution antimicrobienne

    • 3-trihydroxysilylpropyloctade-cyldimethyl ammonium chloride               3.6% 
    • Ingrédients 96.4% 

    Quelle est la différence entre l’eau de Javel et les quats (composés d’ammonium quaternaire) ?

    L’eau de Javel est un nom communément utilisé pour désigner une solution d’hypochlorite de sodium et ne contient aucun agent nettoyant. Quat est le nom commun des composés de chlorure d’ammonium quaternaire, dont il existe environ 300 variétés, toutes plus ou moins efficaces sur le plan antimicrobien.

    Quelle est la différence entre la solution MicrobeCare et les autres antimicrobiens présents sur le marché ?

    Les produits conventionnels pénètrent les cellules vivantes et virus et tuent en empoisonnant l’organisme ou en perturbant un processus vital de leur vie. Ils sont conçus pour agir rapidement et se dissiper rapidement.

    La plupart des antimicrobiens commerciaux traditionnels utilisés pour traiter les surfaces font un travail adéquat pour tuer les virus, les bactéries et les champignons, bien que la plupart d’entre eux aient une efficacité limitée à la différence de MicrobeCare.

    Pourquoi la protection antimicrobienne est-elle importante ?

    Il est maintenant largement reconnu que l’environnement et les surfaces sont une source importante de contamination microbiologique et sont considérés comme un vecteur majeur d’infection (infection croisée) par des micro-organismes nocifs. Les bactéries, les virus, les champignons et les levures contaminent les surfaces et peuvent en fait former des biofilms extrêmement résistants aux protocoles d’hygiène, c’est-à-dire, au nettoyage et à la désinfection. Les micro-organismes nocifs peuvent être transférés par contamination croisée par le toucher ou par l’air, sous forme d’aérosols (dans des gouttelettes d’eau), ou, généralement, sous forme de cellules individuelles ou de « grappes ». La contamination aérienne est particulièrement importante pour les infections virales mais aussi pour d’autres infections telles que celles causées par des spores comme le Clostridium difficile. Chaque famille de micro-organismes, peut avoir son propre mode de transmission et sa propre porte d’entrée, et, parallèlement, il existe des personnes plus vulnérables comme les enfants ou les personnes âgées, qui ont une faible immunité. Mais, il existe pléthore de micro-organismes « pathogènes » qui sont capables d’infecter toute personne, par exemple le Staphylococcus Aureus Résistant à la Méticilline (SARM), les norovirus, Aspergillus Niger ou Brasiliensis et les virus extrêmement pathogènes tels que Ebola, Sras CoV.

    Cette technologie peut-elle avoir des effets néfastes sur la peau ou l’environnement ?

    Non. Comme l’antimicrobien est lié en permanence aux surfaces qu’il protège, il ne s’infiltre pas du tissu vers la peau ou dans l’environnement. Des tests toxicologiques approfondis montrent que l’antimicrobien ne traverse pas la barrière cutanée.

    Les produits MicrobeCare dégagent-ils des gaz après application ?

    Non. Ils ne se volatilisent pas, ne se dissipent pas et ne se déposent pas sur d’autres surfaces ou dans l’environnement. La substance chimique se polymérise à l’endroit où elle est appliquée et forme une liaison permanente qui résiste généralement toute la durée de vie de la surface traitée. Le nettoyage classique et régulier n’élimine pas le traitement, bien qu’il puisse être détérioré par abrasion. 

    Combien de temps résiste la protection MicrobeCare ?

    Grâce à sa technologie brevetée et à sa formule unique, le produit MicrobeCare peut se lier durablement à la surface traitée afin d’éviter qu’elle ne se dégrade.

     La protection MicrobeCare se préserve pendant toute la durée de vie moyenne de votre produit et, le plus souvent, elle lui permet de durer encore plus longtemps en éliminant les bactéries connues pour corroder ou dégrader les matériaux dont la surface est faite de polymères.

    Quelle est la durée de vie de la protection MicrobeCare ?

    Comme l’antimicrobien polymérisé est non volatil, insoluble et non lixiviant, il dure normalement aussi longtemps que la surface sur laquelle il est appliqué. La durée de vie d’une surface traitée dépend d’un certain de plusieurs facteurs, dont la préparation préalable à l’application. Si vous traitez une surface sale ou fragile, la saleté se détachera, la surface se détériorera et une partie de l’antimicrobien sera éliminé avec elle. Les nettoyants abrasifs ou caustiques (pH>10,5) réduiront également sa durée de vie effective.

    Le Microbecare conserve-t-il son efficacité et sa stabilité dans les climats humides et chauds ?

    Oui. L’efficacité et la stabilité de MicrobeCare sont maintenues lorsqu’il est utilisé dans des climats humides. Il n’y a pas de diminution de ses effets sur les agents pathogènes.

    Quelle est l’ampleur de la résistance thermique du MicrobeCare ?

    1. Combien de temps le produit peut-il rester stable à + 93° C ? MicrobeCare est traditionnellement utilisé dans des environnements inférieurs à 93° C mais n’a jamais été testé dans un environnement supérieur. Les personnes les spécialistes et scientifiques nous disent qu’une température supérieure à 93° C détruira l’efficacité du produit.
    2. Jusqu’à quelle température le produit MicrobeCare peut-il rester stable ? Une fois que le MicrobeCare a été appliqué sur une surface et qu’il s’est lié à cette surface, des températures inférieures au point de congélation de n’importe quel congélateur commercial n’ont aucune incidence sur son efficacité.

    Peut-il y avoir une recontamination après le traitement ?

     Grâce à sa composition chimique, il offre une protection à long terme contre la recontamination des surfaces traitées. 

    Existe-t-il une méthode de test pour déterminer si le polymère du produit MicrobeCare est présent sur la surface ?

    Oui, la solution MicrobeCare est basée sur un ingrédient actif qui, dans la plupart des cas, peut être facilement détecté. Une méthode de détection simple est disponible pour démontrer la présence ou l’absence du traitement. Il s’agit du test de coloration au bleu de bromophénol (BPB) qui révèle la présence de MicrobeCare en quelques minutes.

    Pourquoi le traitement antimicrobien MicrobeCare est-il si résistant ? 

    En raison de ses liaisons chimiques dîtes covalentes, le polymère n’est ni soluble ni volatil. Grâce à cette liaison unique, le polymère antimicrobien MicrobeCare fait partie intégrante du support sur lequel il est appliqué.

    Qu’arriverait-il au revêtement MicrobeCare si vous le rayiez ? 

    MicrobeCare est lié par des liaisons covalentes à la surface traitée et il faut des abrasions pour l’enlever. Si vous utilisez un chiffon de nettoyage traditionnel avec une solution de nettoyage traditionnelle, il n’y aura pratiquement aucun effet sur la liaison covalente.

    L’efficacité du produit peut-elle entrainer le développement de « super bactéries » ?

    Non. Les études montrent que les microbes ne s’adaptent pas à MicrobeCare et qu’aucune « zone d’inhibition » ne se développe. Le phénomène d’élimination empêche les microbes de muter et de s’adapter, ce qui empêche la croissance des superbactéries. Il n’y a pas de possibilité pour les micro-organismes de développer une immunité (c’est-à-dire pas de superbactéries).

    Quels types de produits composent la solution antimicrobienne MicrobeCare ? 

    La technologie MicrobeCare protège de nombreuses de surfaces contre les odeurs, la détérioration et la contamination, notamment les produits médicaux, les bâtiments et les textiles.